Construc.gif (356 octets)Comment choisir un télescope de débutant.

L'astronomie est un passe temps merveilleux et beaucoup de gens y sont intéressés.   Souvent la fascination et le goût à l'observation poussent les gens à acheter un petit télescope pour eux ou leurs enfants.  Vous trouverez ici quelques conseils pour faire un bon choix sans prendre une 2e hypothèque!

D'abord, mes "antécédents" en astronomie.  Je m'intéresse à l'astronomie depuis l'âge de 7 ans, à cette époque j'ai eu en cadeau une lunette de 40mm.  En 1988, je suis un cours d'astrophysique au CEGEP.  En 1994, je me procure une lunette de 60mm.  Enfin depuis 1999, je suis membre du Club d'Astronomie de Drummondville et j'ai un télescope de 8" avec lequel je fais de l'observation régulièrement.

Je ne suis pas un expert, mais on m'a souvent demandé conseil pour l'achat d'un télescope pour commencer en astronomie ou encore pour faire un  cadeau à un enfant ou à un adolescent.

D'abord, un peu de vocabulaire: 

Lunette:  Un instrument qui grossit les images captées en utilisant que des lentilles pour concentrer la lumière

Télescope:  Un instrument qui grossit les images en utilisant principalement des miroirs pour concentrer la lumière.

Ouverture:  C'est le diamètre de l'instrument correspondant à la dimension du miroir principal (télescope) ou de la lentille primaire (lunette).    Une grande ouverture permet de capter beaucoup de lumière ce qui permet de voir des objets très peu brillant.  Pour le même prix, les télescopes ont des ouvertures plus grandes que les lunettes à cause du coût de fabrication.  Pour bien comprendre ce qu'est l'ouverture, imaginer que nous plaçons un verre d'eau et un sceau dehors lors d'une averse.  Au bout d'une minute, le verre aura bien sur amassé moins d'eau que le sceau...parce que son diamètre ouvert vers le ciel est beaucoup plus petit que celui du sceau.  Voilà donc pourquoi les télescopes sont parfois appelés "sceau à lumière".

Grossissement:   C'est la valeur correspondant à combien l'on "rapproche" l'objet.  Et plus on grossit, plus la portion du ciel regardé est petite.  Comme si vous colliez votre visage à votre écran, vous pourriez seulement en voir une petite partie.  Un autre effet de l'augmentation du grossissement:  les objets paraissent moins lumineux.  Il y a une limite au grossissement pour chaque instrument:  le grossissement utile.  Ce grossissement maximum utilisable dépend de l'ouverture de l'instrument, plus elle est grande et plus on peu grossir.  L'oculaire du télescope détermine son grossissement.

Oculaire:  Une lentille que l'on place au bout du télescope (ou de la lunette) pour grossir l'image captée.  Comme une loupe finalement.

 

Avant de vous aider,  piétinons d'abord quelques mythes:

Mythe #1:  Il faut grossir beaucoup: FAUX   méfiez-vous des publicités comme "grossit 700X"  Les gros grossissements sont inutiles en astronomie.   Parce que plus vous grossissez une image et plus vous perdez de la luminosité et aussi la moindre vibration du télescope rendra l'image floue parce quelle bougera tout le temps!  Il y a une limite au grossissement.  Pour un instrument, il dépend de:   l'ouverture et de la stabilité du trépied.  Plus vous grossissez et moins le champ de vision de l'instrument sera grand:  Plus on grossit et plus la portion du ciel regardé est petite.

Croyez-moi, ma lunette de 40 mm était tellement instable que j'avais du mal à pointer la Lune!  Ma lunette de 60mm était plus stable, mais étant donné la petite ouverture je ne pouvais grossir qu’environ 100X des objets très brillants (Lune et planètes) à conditions que le vent ne fasse pas trembler la lunette!    Maintenant, avec mon télescope, je ne grossi que 80X et c'est parfait pour l'observation des planètes, des nébuleuses et des galaxies.

 

Mythe #2:  Il faut payer cher:  FAUX.  Pour faire de l'astronomie il faut d'abord seulement ses yeux.  Ensuite, on peu se procurer un cherche-étoile, puis  un instrument d'observation.  Une petite lunette (100$ à 200$), une paire de jumelles (30$ et +), une paire de jumelle d'astronomie, un télescope.   Vous voulez faire de l'astronomie?  Et bien commencer à l’œil nu! Apprenez à connaître le ciel.  Vous voulez voir les anneaux de Saturne?  Les jumelles ou la petite lunette suffisent. 

Mythe #3:  Il y a des télescopes qui pointent les objets tout seul:    FAUX (et vrai).  Il existe des télescopes "GOTO".  C'est à dire, que une fois calibré, il suffit de "pitonner" l'objet que l'on veut voir et le télescope le pointe.  Le problème c'est justement le calibrage.  Il faut d'abord "dire" au télescope ou  il est, ou il pointe en ce moment,... Alors seulement le télescope peu pointer les objets tout seul.  Pour faire le calibrage, il faut connaître le ciel.  Ce n'est pas donné à tout le monde!   Aussi, ces télescopes sont toujours plus cher à cause bien sûr de l'électronique.  Si vous commencez en astronomie, je suis convaincu que ces télescopes ne sont pas pour vous, même avec une "aubaine" de chez "COSTCO".

Afin de choisir le meilleur télescope possible, il faut savoir: 

1.      Pourquoi un télescope?

2.      Qui l'utilisera?

3.      Qu’est-ce qui sera observé?

4.      Quel est votre budget?

5.      Le télescope devra-t-il être transporté pour se rendre au site d'observation?

6.      L'engouement risque-t-il d'être passager? 

1-Oui, pourquoi?  Si c'est pour donner le goût aux sciences à votre enfant, commencer d'abord par acheter un livre d'astronomie.  Son intérêt grandira ou disparaîtra.  Quand vous serez sur de son intérêt, une petite lunette astronomique ou un télescope de 4" d'ouverture.

2-Si c'est un enfant de moins de 10 ans, il est parfois tentant de choisir un télescope jouet.  Résister à la tentation.  Votre enfant n'aura qu'un plaisir passager à essayer de regarder dans ces imitations d'instruments.  Une petite lunette astronomique est tout indiquée!  Si c'est un adolescent, une lunette ou un télescope de 4" d'ouverture.

3-Si vous voulez voir des objets très peu brillant (nébuleuse, galaxie, amas d'étoiles), il faut un instrument qui a une plus grande ouverture:  un télescope. Il vous faudra par contre quitter la ville afin d'avoir un ciel plus noir.     Si c'est la Lune et les planètes, une lunette suffit et c'est possible de les observer en ville!

4-  Si vous avez peu de budget et que vous voulez un instrument, aller vers des jumelles ou une petite lunette mais S.V.P. éviter les jouets.  Les jouets n'ont pas les qualités requises pour rendre vos séances d'observation agréable soit:   stabilité et bonne optique.  Vous bénéficier de plus de budget? Alors vous pourriez choisir un petit télescope et profiter des avantages d'une plus grande ouverture.

5-Vous habiter la ville et voulez faire de l'observation d'objets peu brillants, votre instrument devra être transporté à la campagne sans être endommagé!    Prévoyez qu'il devra aussi entrer dans votre voiture.

6-Est-il envisageable que vous vous lasserez de l'astronomie?  Votre instrument peut-il servir à d'autre type d'observation?  Une lunette ou des jumelles se prêtent bien à l'observation de paysage ou à l'observation des oiseaux.

En terminant, un VRAI, un BON instrument d'observation, on achète ça dans un magasin spécialisé.  Là, vous aurez beaucoup de choix, serez conseillé et vous aurez du service si quelque chose cloche.  Pour ne pas se faire avoir avec les "aubaines" à la COSTCO, il faut savoir évaluer un instrument et ce n'est sûrement pas leurs commis qui vont vous conseiller, car la plus parts n'y connaissent rien et de toute façon ils n'auront qu'un ou deux modèles à vous offrir.

 

N'hésiter pas à m'écrire, si votre question est trop compliquée pour moi, je la refilerai aux membres de mon club d'astronomie!

 

 

Dernière mise à jour,2001-01-12 Par Louis Guillemette